Attaque de Solhan : Le Balai citoyen porte plainte contre le gouvernement

Le Balai citoyen, mouvement de la société civile a déposé plainte contre le gouvernement pour non-assistance à personne en danger. La plainte a été reçu par le tribunal de grande instance de Ouaga 1, mardi 29 juin 2021.

Longtemps resté muet, le Balai citoyen a enfin décidé de sortir de son mutisme pour faire entendre sa voix. Cette fois, cette organisation de la société civile a choisi non pas de descendre dans les rues mais d’aller vers la justice. En effet, mardi 29 juin 2021, Serge Bambara alias Smockey et ses camarades ont déposé une plainte auprès du tribunal de grande instance de Ouagadougou 1 contre le gouvernement burkinabè.

« Ces actions ont constitué d’une part, au dépôt d’une plainte auprès du procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Ouaga 1 dirigée contre le gouvernement du Faso formé par décret no2021-002/PRES/PM du 10 janvier 2021 pour non-assistance à personne en danger », confie-t-il. A en croire l’interprète de la chanson à succès « Votez pour moi », depuis 2015 la situation sécuritaire va se dégradant malgré l’augmentation du budget alloué au ministère de la Défense. Il dit constater que le nombre d’attaques, de blessés et de morts en sont des preuves irréfutables. Et de conclure que l’ennemi déploie sa stratégie sans trop de difficulté alors que cela aurait dû être le contraire.

« La non intervention du détachement militaire basé à Sebba et la durée l’attaque qui a été d’environ 4 heures de temps ont poussé le Balai citoyen à formuler une plainte contre le gouvernement pour non-assistance à personne en danger. Malheureusement, ce drame n’est pas le seul élément de fait qui démontre l’incapacité notoire des hautes autorités de ce pays à assumer une tâche minimale de leur fonction», confie-t-il. C’est pourquoi, il assure que l’agenda du gouvernement est plus porté vers des préoccupations politiciennes et partisanes que sur l’urgence sécuritaire.

Par Wendkuni Anselme SAWADOGO (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*