Annulation hadj 2021 au Burkina : Clément Sawadogo donne les raisons

Le ministre d’Etat en charge de la Décentralisation, Clément Sawadogo, appelle l’ensemble des acteurs à s’en tenir à cette décision

Le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément Sawadogo, a confirmé l’annulation du Hadj 2021 pour le Burkina Faso. C’était au cours d’une conférence de presse animée le vendredi 18 juin 2021, à Ouagadougou.

« Nous voulons donc annoncer officiellement l’annulation du Hadj 2021 pour le Burkina Faso ». C’est en ces termes que le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément Sawadogo, a confirmé la nouvelle de l’annulation du pèlerinage à la Mecque pour les musulmans burkinabè. En prenant cette décision, le gouvernement burkinabè se plie ainsi à la volonté de l’Arabie Saoudite qui, par voie de presse, le samedi 12 juin dernier, informait le monde entier de la limitation du Hadj 2021 aux citoyens saoudiens et aux résidents de l’Arabie Saoudite.

               Le ministre d’Etat Clément Sawadogo appelle l’ensemble des acteurs à s’en tenir à cette décision

A en croire le ministre, cette décision d’annuler le Hadj pour les pays étrangers est motivée par la nécessité pour le pays hôte de préserver la sécurité et la santé des pèlerins. Selon lui, c’était une décision difficile à prendre quand on sait que « le Royaume saoudien a attendu jusqu’au dernier moment avant de procéder à l’annulation du Hadj ».

                        Les pèlerins du Burkina ne pourront pas accomplir le 5e pilier de l’Islam

Le ministre d’Etat, ministre en charge de la Décentralisation, Clément Sawadogo, dit partager le regret des musulmans du Burkina Faso qui ne pourront pas, une fois de plus, accomplir le 5e pilier de l’Islam. Il a confié que le Burkina Faso s’était préparé à prendre part au pèlerinage dans le respect des exigences du ministère saoudien de la Santé. Il en veut pour preuves le lancement de la campagne de vaccination contre la COVID 19, le 2 juin dernier, qui privilégiait, entre autres, les candidats au Hadj et le recrutement des agences de voyage.

Par Shady COULIBALY (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*