Affaire de viol : Faysal Nanéma porte plainte contre la présumée victime

Accusé de viol par une femme de 40 ans, Faysal Ousseni Nanema a décidé de porter plainte contre cette dernière. Nous vous présentons la lettre déposée à la gendarmerie de Bogodogo par ses avocats portant plainte contre la présumée victime.          

Monsieur le Commandant,

Nous avons l’honneur de vous saisir, au nom et pour le compte de Monsieur NANEMA Ousséni Faysal, d’une plainte pour dénonciation calomnieuse, contre CONDE Fanta de nationalité guinéenne.

En effet, notre client NANEMA Faysal a rencontré dans la nuit du 30 juin au 1er juillet 2022, CONDE Fanta dans la boîte de nuit dénommée STRESS OUT. Notre client lui fit la cour et elle marqua son accord. Les deux décidèrent de vivre l’intimité la même nuit. Ils prient la direction du domicile de Faysal où ils ont passés des moments. C’est après avoir consommé l’amour que Fanta exigea 500 000 F CFA en contre partie, ce que naturellement, Faysal a refusé. De retour en boîte, Fanta fit immobiliser Faysal par ses camarades, pour être remis à la Gendarmerie, au motif qu’elle a été violée.

L’article 341-4 du code pénal du Burkina Faso prévoit que : « Est puni d’une peine d’emprisonnement de six mois à cinq ans et d’une amende de cinq cent mille (500 000) à deux millions (2 000 000) de francs CFA, quiconque a sciemment, et par quelque moyen que ce soit, fait une dénonciation calomnieuse ou abusive des infractions prévues par le présent chapitre, aux autorités compétentes, contre une ou plusieurs personnes ».

CONDE Fanta a dénoncé, contre NANEMA Faysal, des faits de viol, à la Gendarmerie, autorité compétente au Burkina Faso pour recevoir et donner suite aux plaintes pour infractions.

Or, Fanta savait bien que sa plainte était calomnieuse, au regard, au moins des trois (03) éléments factuels que voici :

D’abord, Fanta et Faysal ont consommé l’amour au domicile de NANEMA Faysal. Il n’est pas pensable que Faysal ait pu forcer Fanta de la boîte de nuit jusqu’à son domicile pour lui imposer une liaison amoureuse. La circonstance que les faits se déroulent au domicile de Faysal alors que les deux (02) ne se connaissaient pas avant, atteste qu’il s’agit bien d’une liaison parfaitement consentie ;

Ensuite, Fanta était habillée en pantalon JEAN. Fanta n’est pas arrivée à la Gendarmerie avec un pantalon déchiré. Ce qui atteste qu’elle n’a subi aucune violence.

Enfin, au regard de la corpulence de Fanta et de Faysal, il est solidement établi que le second n’a pas de force nécessaire pour imposer à la première des rapports sexuels contre son gré.

Monsieur le Commandant

L’on comprend aisément que la dénonciation de viol de Fanta procède de représailles parce qu’elle n’a pas réussi à soutirer 500 000 à Monsieur NANEMA lequel croyait en une femme normale alors qu’il venait d’avoir à faire une ‘’commerçante de sexe’’.

C’est pourquoi, Ousséni Faysal NANEMA porte plainte contre CONDE Fanta pour dénonciation calomnieuse et se réserve de préciser ses réclamations civiles ultérieurement.

Vous en souhaitant bonne réception, veuillez agréer, Monsieur le Commandant de la Brigade Ville de Bogodogo, nos salutations distinguées.

Votre Bien dévoué.

BIRBA-GUITANGA & ASSOCIES

Maître Christophe BIRBA

Avocat Associé

   

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*