27.1 C
Ouagadougou
lundi 22 juillet 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Affaire « boulangeries en côte d’ivoire » : L’ex-ministre Kaboré blanchi, Aminata Rachow et 4 autres condamnés

Publié le

Dans l’affaire qui l’oppose à Aminata Rachow et quatre autres, l’ex-ministre Kaboré a été blanchi à la suite d’un procès dont le délibéré a été rendu, lundi 14 mars 2022 par le tribunal de grande instance de Ouagadougou.

12 mois de prison et une amende de 500 mille FCFA. C’est la peine prononcée par le juge à l’encontre de Aminata Rachow, activiste bien connue sur les réseaux sociaux, pour ses nombreuses prises de position contre le régime déchu de Roch Marc Christian Kaboré. La même peine a été retenue contre les 4 autres prévenus, à savoir  Emmanuel Kagambéga connu sous le pseudonyme Leunamme Trumpgang sur Facebook, Jean Claude Ouaro, David Paré, et Laurentine Zongo (Beauté au féminin comme profile sur Facebook). Tous les cinq ont été reconnus coupable des faits de diffamation contre Harouna Kaboré.

Le juge les a également condamnés à payer à l’ex-ministre burkinabè du Commerce un franc symbolique de dommages-intérêts et 500 000 FCFA de frais d’avocat. Ils devront chacun publier la décision de justice, sur leurs pages, pendant un mois.

En rappel, l’activiste Aminata Rachow avait publié sur sa page Facebook en juin 2021 une information accusant le ministre Kaboré d’avoir détourné la somme de 1 624 000 000 FCFA pour construire une chaîne de boulangerie en Côte d’Ivoire. Une accusation tout de suite démentie par l’ex-ministre qui avait préféré ester en justice. Les quatre autres prévenus avaient, faut-il le rappeler, fait des commentaires de cette publication pour soutenir les faits.

Burkinanews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES